Un dimanche noir…..

Date: 08/02/2017 | Catégorie: Matchs Resumes, Vétérans 45 ans | Auteur: editorsce

Epinay-sur-Orge     en déplacement à  Corbeil-Essonne    

CORBEIL     5                       SCE    1    (mi-temps 2  -  0)

D’emblée ce match sentait la noircitude, comme dirait une célèbre poitevine !

*Heures noires à se creuser déjà la tête pour être seulement le nombre pour éviter un forfait suite à la cascade de désistements et d’absences (10 en tout pour blessures ou vacances) sachant que les deux autres équipes de vétérans jouaient également. Pas de renfort possible, elles aussi ayant du mal à boucler la liste.

*Finalement Fred revenait du Havre pour aider les potes (chapeau et merci), on récupérait un pauvre SDF ((merci)) à l’Engelthal, , blessé depuis le début de saison, et qui buvait un petit noir, et pour être 11 Jean, encore blessé, décidait de s’aligner pour les copains (chapeau mais pas merci), non seulement il s’est re-blessé mais à chaque balle qu’il touchait c’était pratiquement une occasion de but pour l’adversaire, même le ballon a trouvé le moyen de rebondir sur sa main dans la surface, bref noir comme le chat !

*Noir comme le temps ce matin-là avec un ciel à rester sous la couette … surtout si Sharon Stone est à vos côtés !

*Noirs comme les équipements que Richard nous avait filés (merci).

*Noir comme le terrain, stabilisé, mi plage de sable gris, mi lac.

*Noir comme le match, alors qu’en face, paradoxalement, il n’y en avait qu’un, mais une moitié de portugais plus une autre de maghrébins ça fait une mentalité assez détestable se traduisant basiquement, et pour faire court, par des coups et des insultes, plus un arbitrage sympa mais très léger, sous l’emprise des joueurs (on n’avait même pas un juge de touche, voire pour les plus modernes un arbitre-assistant), témoin cette scène gag où 2 adversaires, hors-jeu d’au moins 15 bons mètres, n’étaient même pas signalés !

*En plus l’équipe était déséquilibrée en milieu de terrain que dominait entièrement Corbeil. D’où d’énormes difficultés à garder le ballon.

Dès lors il était impossible d’espérer quoi que ce soit « noir c’est noir il n’y avait pas d’espoir ».

Pour l’histoire notons que le but spinolien a été marqué en fin de match sur pénalty par Didier.

Terminons sur une note positive et remercions les 11 présents d’hier qui, grâce à leur présence, ont rapporté 1 point à l’équipe (sinon c’était 0).

Jean


Accueil - Nous Contacter - Mentions légales - © Mobisun